Covid-19 : Le télétravail, une solution de crise vouée à se généraliser ?

 

Article mis en ligne par Kenza le 19 mai 2020

 

 

La grave crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 que traverse le monde a bouleversé les habitudes de nombreux Français. Le confinement généralisé imposé par le gouvernement, qui a pris fin le 11 mai a chamboulé le quotidien de millions d’actifs. Le recours au télétravail a permis à un grand nombre d’actifs de conserver une activité professionnelle, même partielle. Mais qu’en est-il exactement de ce mode de travail à domicile ? Quels en sont les avantages et les difficultés ? Est-il possible d’envisager que le télétravail devienne une solution pérenne ou restera-t-il une solution d’urgence ?

 

Le télétravail avant la crise du covid-19

 

Avant mars 2020, de nombreuses entreprises françaises offraient la possibilité à certains de leurs salariés de télétravailler. En clair, d’effectuer les tâches directement depuis le domicile sans se déplacer au bureau. Cela, bien-sûr seulement quelques jours et lorsque la présence du salarié dans les locaux de l’entreprise n’est pas indispensable. L'accord-cadre européen signé par les partenaires sociaux européens en 2002, définit ainsi le télétravail : "forme d'organisation et/ou de réalisation du travail utilisant les technologies de l'information, dans le cadre d'un contrat ou d'une relation d'emploi, dans laquelle un travail, qui aurait également pu être réalisé dans les locaux de l'employeur, est effectué hors de ces locaux de façon régulière".
C’est cette même définition qui a servi de base à la législation française encadrant le télétravail, promulguée en 2012, ainsi qu’aux ordonnances "Macron" portant la réforme du Code du travail en 2017.


Très large, cette notion regroupe donc des situations très différentes selon les entreprises. Selon une étude Eurostat publiée en mars 2020 d'après les données récoltées par l'Office statistique de l'Union européenne, 5,1 % de la population active pratiquait "régulièrement" le télétravail en 2019, soit un taux quasiment stable depuis 2008. L’étude démontre en revanche qu’en dix ans, la proportion des actifs pratiquant le télétravail « occasionnel » est passée de 5,8% en 2008 à 9,7% en 2019. Avec le confinement ce sont ainsi 70% des télétravailleurs qui découvraient ce mode de fonctionnement pour la première fois, selon une étude Deskeo.

 

En France, le télétravail occupe en moyenne 1,2 jour par semaine, et les femmes sont les plus nombreuses à le pratiquer régulièrement : 8,4% contre 5,7% des hommes. L’épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement ont bouleversé ces données. Le 17 mars dernier, Edouard Philippe, actuel 1er ministre français l’a d’ailleurs grandement encouragé, voire imposé : « Tous ceux qui peuvent télétravailler doivent télétravailler, c’est impératif ». Si la crise sanitaire n’est pas encore derrière nous, la fin du confinement ne va pas rimer avec une reprise d’activité totale. Selon les premiers éléments fournis par les divers ministères, le télétravail restera même encore fortement encouragé.

Le télétravail, vers un accroissement des inégalités ?

 

Inégal dans son essence même (qui envisagerait un maçon télétravailler ?), le télétravail l’est également dans sa mise en place. Ce qui vaut pour les millions d’élèves de la République, comme l’a souligné le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, vaut aussi pour les actifs. Le télétravail ne fait que creuser les inégalités. Le schéma pour le comprendre est simple. L’organisation cadrée d’une entreprise cède sa place à l’organisation et les moyens personnels de chaque salarié. Lieux de résidence, situation familiale, équipement disponible, connexion Internet, là ou le cadre habituel de travail est homogène, le télétravail est en revanche soumis à de nombreuses disparités.

 

Le télétravail, avantages et difficultés

 

Si le télétravail peut s’avérer positif lorsqu’il est consenti et réfléchi (organisation du temps de travail, conditions et environnement compatibles, etc.), lorsqu’il est soudain et généralisé il peut aussi rapidement révéler de nombreux aspects négatifs.
 

Selon une étude Opinion Way, près d’un Français sur deux serait en effet en état de détresse psychologique (44%) depuis la mise en place forcée et massive du télétravail. 18% avouent même des troubles mentaux sévères comme une forte anxiété voire un état dépressif.

 

Le télétravail met l’activité professionnelle au cœur du quotidien et casse la barrière entre vie privée et vie professionnelle. L’espace de travail n’est plus un lieu sacralisé, et le temps de travail devient ainsi une notion bien plus vague. Nombreuses sont les distractions et les tentations. Les télétravailleurs doivent ainsi concilier la vie familiale et la vie professionnelle de façon soudaine et subie, dans des conditions parfois précaires (enfants à la maison, pas d’espace dédié, équipements pas adapté, etc.).

 

Si le télétravail présente des avantages certains : pas de trajets, un rythme plus personnalisé, une organisation plus souple, il demande aussi de la rigueur et d’être psychologiquement apte à renoncer aux interactions sociales dans le cadre professionnel : ce qui le rend impossible à généraliser de façon durable.

 

Zoom sur un rédacteur web freelance basé à Niort, Olivier Cottrel, un habitué du télétravail

« Le télétravail, c’est mon quotidien depuis plus de six ans maintenant. Mon activité, la rédaction web, me permet de travailler aussi bien avec des clients comme Coachs et Sens Consulting, à quelques kilomètres de mon domicile, comme avec des clients à l’autre bout de la France. Techniquement, je n’ai besoin que d’un ordinateur et d’une connexion Internet pour pouvoir travailler, même si dans la réalité des choses j’ai un espace dédié à mon activité. C’est important pour marquer un espace entre vie privée et vie professionnelle, puisque la frontière n’existe pas. L’autre point qui me semble crucial est de créer et maintenir une routine de travail précise. Tout est une question d‘organisation, et de personnalité. C’est un mode de fonctionnement très particulier qui ne peut pas convenir à tout le monde, surtout s’il n’est pas volontaire et qu’il s’étale sur la durée.

 

J’entends beaucoup que le télétravail permet de faire plus de choses. Je suis l’exact opposé de ce constat puisque le confinement a divisé mon temps de travail par deux, voire trois. Précisément car mon temps de travail correspond à celui où je suis à la maison dans de bonnes conditions pour travailler sereinement. La présence de ma famille en journée, un emploi du temps chamboulé et la perte des repères organisationnels ont quelque peu changé la donne, et à l’instar de tout le monde il m’a fallu un temps d’adaptation.

 

Malgré tout, je pense que la situation est compliquée pour tout le monde, que certains n’ont pas reçu la même considération que d’autres sur le confinement. Ceux qui se plaignent du télétravail auraient sans doute préféré continuer à aller travailler dans des conditions sanitaires précaires, comme certains ont dû le faire…
Le télétravail, en temps de crise est un luxe, même avec les inconvénients que l’on peut rencontrer, ne l’oublions pas
. »

 

Pour découvrir l'activité de Olivier, voici son site :  www.olivier-redaction-web.com

 

Qu'en est-il de Coachs Et Sens Consulting après le confinement

 

Si nous réalisions déjà certaines prestations à distance comme le coaching individuel et l'analyse des pratiques professionnelles pour les travailleurs sociaux et les managers, nous travaillons au quotidien depuis le début du confinement pour transformer nos formations, nos actions de conseil et nos groupes de parole à distance.

 

Aussi, pour répondre aux demandes de nos clients, nous avons mis en place :

  • Une plateforme elearning en cours de développement pour les formations
  • Des activités Klaxoon pour les brainstormings, les travaux à distances des apprenants
  • Des activités favorisant la cohésion d'équipe à distance
  • Du conseil pour l'intégration de nouveaux salariés à distance
  • Des missions de soutien pour les managers ayant besoin d'adapter leur postures et leurs actions en direction des équipes

 

Toutes nos prestations sont donc proposées à distance :

 

Vous souhaitez construire une intervention pour vos équipes, pour vos collaborateurs, en individuel ou en équipe, contactez-nous pour co-construire une dispositif adapté, performant et profondément humain.

 

Si nous réalisions déjà certaines prestations à distance comme le coaching individuel et l'analyse des pratiques professionnelles pour les travailleurs sociaux et les managers, nous travaillons au quotidien depuis le début du confinement pour transformer nos formations, nos actions de conseil et nos groupes de parole à distance.

 

Aussi, pour répondre aux demandes de nos clients, nous avons mis en place :

  • Une plateforme elearning en cours de développement pour les formations
  • Des activités Klaxoon pour les brainstormings, les travaux à distances des apprenants
  • Des activités favorisant la cohésion d'équipe à distance
  • Du conseil pour l'intégration de nouveaux salariés à distance
  • Des missions de soutien pour les managers ayant besoin d'adapter leur postures et leurs actions en direction des équipes

 

Toutes nos prestations sont donc proposées à distance :

 

Vous souhaitez construire une intervention pour vos équipes, pour vos collaborateurs, en individuel ou en équipe, contactez-nous pour co-construire une dispositif adapté, performant et profondément humain.

 

 

En savoir plus

Gestion d'équipe, vers plus de travail collaboratif ?

Dans une période de recherche de sens, sens de nos actions, sens de notre travail, la question de la place de chacun dans l'entreprise trouve sa réponse dans une mutation organisationnelle et humaine.

Notre société et nos entreprises étaient jusqu'alors construites sur une structure pyramidale, centrée sur une répartition des tâches entre des salariés spécialisés dans leurs missions.
Les nouveaux modèles d'entreprises, Startups, Entreprises libérées, SCOP, Coworking... ont développé de nouvelles méthodes de travail sur un mode plus collaboratif.
Mais qu'est-ce que le travail collaboratif, ses avantages, ses inconvénients, et son évolution dans le temps ?

 

 

Managers, osez l'innovation !

Fertile en innovations de toutes parts, notre société moderne offre chaque jour de nouvelles possibilités dans tous les domaines. L’évolution générale se ressent également au sein des entreprises où les nouvelles techniques managériales révolutionnent petit à petit le monde du travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'apprentissage mutuel entre pairs, un outil du knowledge management

Nouvelle manière de former des managers, l’apprentissage en groupe de pairs comme outil de Knowledge management s’impose de plus en plus comme un programme d'accompagnement efficace, ouvert et innovant.

La mise en place de groupes de pairs permet à l'entreprise de répondre à ses questionnements actuels :

Comment les salariés peuvent être autonomes dans leurs apprentissages et devenir des agile-learners ? Comment l'entreprise peut favoriser la transmission des savoirs en interne ? Comment mettre en place une culture auto-apprenante ?

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
COACHS ET SENS CONSULTING - SARL au capital social de 1000€ - SIREN 829 460 732 R.C.S. La Rochelle TVA Intercommunautaire FR80 829460732 - APE : 8559A - contact@coaching-sens.fr © Coachs Et Sens Consulting

Appel

Email

Plan d'accès