Organisme de formation certifié Datadock

Sur les Réseaux

Nous soutenons

BLOG DES CONSULTANTS

Retrouvez l'ensemble de nos publications et articles. Des outils,

les nouvelles tendances en terme de management, nos retours d'expériences.

Apprendre à manager les générations X, Y et Z

Mis en ligne le 22 Juin 2018 par Frédéric BRETTON

 

Le 21 mai dernier se tenait la journée mondiale de la diversité. L'occasion de faire le point sur le management intergénérationnel en entreprise. Qui sont les salariés des générations X, Y et Z ? Quelles valeurs les motivent ? Comment les superviser et les faire collaborer efficacement ?

 

Génération X (nés entre 1965 et 1980) :  priorité à l'équilibre carrière/vie privée

 

Sans être nés un PC dans les mains, les actifs de la génération X ont toutefois été témoins de la transition digitale : émergence d'internet, des premiers téléphones portables des jeux vidéos. Ils sont donc à l'aise avec les outils informatiques. Approchant la cinquantaine, ils sont dans la vie active depuis plus de 20 ans... et pour encore 10 ans au moins.

A l'échelle mondiale, les Gen X occupent 51%* des postes à responsabilité (directeur, chef de service ou manager). Ils encadrent la génération Y et prennent peu à peu la relève des Baby-Boomers (nés pendant les 30 Glorieuses). Côté formation, ils apprécient les méthodes d'apprentissage en présentiel (ateliers, séminaires) et le coaching personnalisé par des mentors extérieurs (source : Global Leadership Forecast 2018). Les X ont vécu la crise économique (chocs pétroliers des années 70) et la mutation d'une société industrielle vers une société de services. Beaucoup préfèrent un emploi stable (même moins épanouissant) au chômage. Ils sont passés par plusieurs entreprises, ont mené des restructurations voire des plans de licenciements. Si leur carrière est importante car valorisante socialement, elle est aussi stressante. C'est pourquoi la vie personnelle a une importance capitale pour la génération X. A la maison, ces jeunes quinquagénaires sont souvent parents de millennials (génération Y). 

 

Valeurs chères à la génération X

  • Qualité de vie personnelle
  • Mérite et culture du résultat
  • Loyauté et implication
  • Mobilité et innovation

Freins de la génération X

  • Peur du chômage
  • Manque de communication
  • Vue hiérarchisée de l'entreprise
  • Stress

 

 

Génération Y (nés entre 1981 et 1995) : partage et quête de sens

 

Selon l'INSEE, 16 millions de Français appartiennent à la génération Y (ou ''Why'', comme ''pourquoi'' en anglais). Soit un 1/3 de la population active actuellement et la moitié en 2020. A titre indicatif, ces millennials sont 80 millions aux États-Unis et 364 millions en Chine. Ils sont nés avec internet et les compagnies aériennes low coast. Nomades, ces ex-étudiants Erasmus sont souvent globe-trotters. Ils travaillent pour réussir leur vie et non dans la vie. C'est d'ailleurs ce qui les différencie des Baby-Boomers (avec l'aisance technologique). Individualiste et hédoniste, la génération Y privilégie le plaisir à la performance. Les relations amicales au rapport de force hiérarchique. L'épanouissement personnel à la réussite collective. A 30 ans à peine, ils ont déjà connu 5 à 10 entreprises différentes, entre stages, petits boulots et reconversions professionnelles. Les Gen Y savent qu'ils exerceront plusieurs métiers au cours de leur vie, comme employé ou à leur compte. Le sacro-saint CDI n'est pas une priorité pour eux. La liberté et la qualité de vie priment, c'est pourquoi ils se lancent souvent en freelance. Crowdfunding, coworking, couchsurfing, covoiturage : ils pratiquent l'économie du partage et coopèrent en réseau grâce aux outils digitaux. Soucieux de la protection des données personnelles, ils mettent l'innovation et leur créativité au service de valeurs sociales et/ou environnementales.

 

Valeurs chères à la génération Y

  • Plaisir et épanouissement personnel
  • Ouverture d'esprit et partage en réseau
  • Forte capacité d'adaptation
  • Collaboration plutôt que subordination

Freins de la génération Y 

  • Volatilité
  • Égocentrisme
  • Faible engagement collectif
  • Rapport donnant-donnant

 

 

Génération Z (nés après 1995) : des freelances-nés

 

Ils font leurs études en alternance ou décrochent leur premier stage en entreprise : la génération Z fait son entrée sur le marché du travail. Les yeux rivés sur leur smartphone, ces nouveaux digital natives ont a peine connu le CD et le modem 56K. Cette génération silencieuse échange surtout en ligne et par écrit (réseaux sociaux, SMS). Emojis, hashtags, gifs et autres filtres Instagram : c'est à grand renfort d'images qu'ils commentent leurs selfies et retranscrivent la communication non verbale. Leur priorité : faire fortune comme Youtuber rester en contact avec leur tribu ON et OFF line. Habitués à l'instantanéité des réseaux sociaux, ils réclament une reconnaissance immédiate de leurs actions. Multi-tâches, ces slashers peinent à rester concentrés et délaissent la télé au profit de la VOD. Un doute, une question ? Google a la réponse. Soucieux de leur e-réputation, ils peaufinent leur marque personnelle et n’hésitent pas à mobiliser leur communauté en cas de besoin. Pour la Gen Z, pas de réunions inutiles et 0 papier : ils travaillent en mode collaboratif sur des documents partagés, par messagerie virtuelle (ex : Slack) ou visioconférence. La limite entre travail et vie privée est floue. Ils se connectent n'importe où et à toute heure depuis leur smpartphone ou tablette tactile. Pour les plus jeunes (nés post 11-septembre), le métier qu'ils exerceront demain n'existe sûrement pas encore.

 

 

Valeurs chères à la Génération X

  • Désir d'entreprendre
  • Autonomie
  • Flexibilité
  • Rapidité d'apprentissage

Freins de la Génération X

  • Dépendance aux NTIC**
  • Impatience
  • Haut niveau d'exigence
  • Auto-starification

 

 

Quelle cohabitation avec les Baby-Boomers (nés entre 1945 et 1965) ?

 

Futurs retraités, les Baby-Boomers se distinguent des génération X, Y et Z par leur rapport (pas toujours facile) aux nouvelles technologies. Ils ont connu le plein-emploi et ont souvent fait carrière dans la même entreprise. Pour eux, hiérarchie = compétence plutôt qu'autorité.

 

Vous êtes cadre en entreprise et vous avez une équipe intergénérationnelle à superviser ?

Le tableau ci-dessous récapitule le type de management le plus adapté à chaque génération de collaborateurs.

 

 

 

Ateliers management des générations X, Y, Z

 

Le management intergénérationnel, cela s'apprend. Atelier de sensibilisation, formations intra-inter entreprise ou séances de coaching : l'équipe de Coachs et Sens Consulting vous accompagne.

 

Objectif : faire de la complémentarité des générations X, Y et Z une force pour votre structure.

 

Retrouvez toutes les formations en management intergénérationnel

 

 

Sources :

  • Etude Global Leadership Forecast 2018 - DDI 2018
  • *INSEE

 

** Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

 

 

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Aucune entrée disponible
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
COACHS ET SENS CONSULTING - SARL au capital social de 1000€ - SIREN 829 460 732 R.C.S. La Rochelle TVA Intercommunautaire FR80 829460732 - APE : 8559A - contact@coaching-sens.fr © Coachs Et Sens Consulting

Appel

Email

Plan d'accès